[identity profile] arca-en-ciel.livejournal.com posting in [community profile] bingo_livres


Un livre en rapport avec le ciel et l'espace
Saga (tome 1 à 4)
Un livre donc vous aimez beaucoup la couverture
Anansi Boys
Un livre avec un animal sur la couverture
Dialogues de bêtes
Un livre du 19e siècle
Pierre et Jean
Un livre en rapport avec les plantes
L'Homme qui plantait des arbres
Horreur / Thriller
Locke & Key (tomes 1 à 6)
Un livre dont l'action se passe dans votre région (ou ville)
Un livre en rapport avec la neige et le froid
La Lune est blanche
Un livre du 18e siècle
Un livre avec une quête initiatique
Ready Player One
Littérature chinoise
Les Sentinelles des blés
Fantasy
The Tales of Beedle the Bard
JOKER
A Stolen Life
Un livre conseillé par un ami
We Were Liars
Littérature d'Océanie
The Luminaries
Littérature russe
Le Journal d'un fou
Bande dessinée
Littérature d'Europe de l'est
La Fabrique d'Absolu
Un livre avec des pirates
Un livre avec un visage sur la couverture
Shock I
Uchronie
Jonathan Strange & Mr. Norrell
Littérature jeunesse
Le géant Yéous
Science
La Formule préférée du professeur
Un livre avec un anti-héros
Lord of the Barnyard
Un livre qui est une réécriture
Une Bible




Un bingo assez relax. Je n'ai pas rempli la case bande dessinée parce que ça ne me permettait pas de compléter de ligne :)


Joueuse : arca-en-ciel


Couv_183646.jpgPrompt : Un livre en rapport avec le ciel et l'espace
Titre : Saga (tomes 1 à 4)
Auteur : Brian K. Vaughan et Fiona Staples
Format : Bande dessinée (comics)
Mon avis : ❤❤❤❤❤
Depuis des générations, deux mondes se livrent une guerre sans merci. Au milieu de cette violence sans fin, un couple improbable et leur enfant voyagent à travers l'espace pour tenter de survivre aux nombreuses personnes qui voient un intérêt à les faire disparaître.

... Donc voilà, si on raconte l'histoire de base, ça ne semble pas folichon folichon. L'amour qui rapproche deux individus de clans opposés, c'est un tantinet déjà-vu. Et pourtant ! Tout dans cette série de comics étonne et ravit par son originalité. Bourrée d'humour et de personnages attachants, peuplée de créatures rocambolesques venues des quatre coins de l'univers, cette histoire est la plus belle surprise que j'aie eue depuis mes débuts dans la bande-dessinée américaine. C'est prenant et drôle, on ne sait jamais sur quoi on va tomber quand on tourne une page et, comme si une bonne histoire bien racontée ne suffisait pas, on est très loin des clichés classiques au niveau des personnages : on retrouve un peu de toutes nos ethnies terriennes dans le physique des personnages, hommes et femmes peuvent indifféremment de leur sexe être forts ou faibles, durs ou neuneus, et toutes les sexualités sont représentées ! Un bonheur. Cerise sur le gâteau : les dessins sont plutôt sympa, oui oui ! Mon unique réserve tient au sexe, que je trouve un peu trop explicite et omniprésent, mais il faut se dire que ça contribue au ton déjanté de la série. Courez lire Saga ! C'est LE comic du moment !




569978.jpgPrompt : Un livre dont vous aimez beaucoup la couverture
Titre : Anansi Boys
Auteur : Neil Gaiman
Format : Roman
Mon avis : ❤❤❤❤
Disons-le tout net : Fat Charlie Nancy est un loser. Et de son point de vue, c'est en grande partie la faute de son père. Mais lorsque celui-ci vient à mourir, Fat Charlie découvre 1) que son père était un dieu, 2) qu'il a un frère jumeau et 3) que son frère jumeau qui ne lui ressemble pas est aussi un dieu. Autant dire qu'à partir de là, tout bascule dans le n'importe quoi.

Un roman typiquement Gaiman : un héros un peu mou qui doit encore se découvrir, une plongée de la normalité dans le fantastique le plus inquiétant, des fils scénaristiques qui partent de partout pour se rejoindre et tisser ensemble un final parfait. J'ai beaucoup aimé ce roman, mais il souffre de la comparaison avec l'énorme et fabuleux American Gods, situé dans le même univers. Plus commun, moins ambitieux, Anansi Boys fait presque lecture de plage… Mais reste néanmoins un excellent divertissement.
(Petite note qui justifie que j'aie choisi ce livre pour la case de la couverture : j'ai en fait acheté 3 fois Anansi Boys parce que l'éditeur qui faisait toutes les jolies couvertures de Gaiman en anglais a décidé de les changer et d'en mettre des super moches à la place. Mais quelle bonne idée ! Comme c'était le seul livre que je n'avais pas, j'ai dû multiplier les recherches et les tentatives d'achat sur internet jusqu'à ce que je reçoive enfin la bonne couverture dans le bon format. Ha ! Non mais quoi !)




1923550.jpgPrompt : Un livre avec un animal sur la couverture
Titre : Dialogues de bêtes
Auteur : Colette
Format : Nouvelles
Mon avis : ❤❤❤+
Un chat et un chien, Kiki-la-doucette et Toby-chien, discutent notamment de leurs maîtres, Lui et Elle. Au fil de leurs échanges imaginés avec humour et tendresse, on entr'aperçoit des allusions à la vie de Colette elle-même, avec son premier mari.
Une lecture très agréable, une après-midi au soleil. Je ne regrette que les dernières histoires : juste quand je m'étais attachée à Kiki et Toby, voilà qu'on passe à d'autre animaux sans crier gare, et je n'ai pas réussi à trouver de lien entre les premiers et ceux de la fin. J'ai malgré tout beaucoup aimé celui de la chienne qui souffre d'un traumatisme de guerre.




Prompt : Un livre du 19e siècle
Titre : Pierre et Jean
Auteur : Guy de Maupassant
Format : Roman
Mon avis : ❤❤
Pierre et Jean sont deux frères aussi différents que la nuit et le jour. Lorsque Jean hérite soudainement un grosse somme à la mort d'un lointain ami de ses parents, Pierre se trouve placé dans une position terriblement inconfortable. Les choses ne font qu'empirer lorsqu'il commence à questionner le motif de la générosité du défunt…

Un roman bien exécuté, mais amer et aux thèmes trop datés pour moi. J'ai eu beaucoup de mal à m'intéresser aux tourments de Pierre qui, d'un oeil moderne, semblent bien ridicules et je ne parvenais pas à adhérer au personnage de Jean, lui censément si bon mais qui, héritant seul d'une fortune, ne songe pas un instant à la partager avec son frère. Lu sans réel déplaisir mais sans grand intérêt non plus.




pas de titrePrompt : Un livre en rapport avec les plantes
Titre : L'Homme qui plantait des arbres
Auteur : Jean Giono
Format : Nouvelle seule
Mon avis : ❤❤❤❤
« Il me sembla apercevoir dans le lointain une petite silhouette noire, debout. Je la pris pour le tronc d'un arbre solitaire. À tout hasard, je me dirigeai vers elle. C'était un berger. »

Ce court récit émeut par sa simplicité et son optimisme doux. L'histoire d'un homme seul qui planta une forêt dans un pays malade, et ce faisant, le guérit. En le finissant, on a le sourire et, même, on respire un peu mieux.




pas de titrePrompt : Un livre avec une quête initiatique
Titre : Ready Player One
Auteur : Ernest Cline
Format : Roman
Mon avis : ❤❤❤❤
Dans un futur proche où l'épuisement des ressources énergétiques a plongé l'humanité dans la misère, l'univers virtuel d'OASIS est devenu un refuge. Le concepteur du jeu, un génie solitaire mort sans héritier, a lancé il y a cinq ans une chasse au trésor sans précédent à laquelle Parzival, notre jeune héros, consacre le plus clair de son temps. L'enjeu ? La fortune du défunt multimillionnaire, et le contrôle absolu d'OASIS...

Hommage absolu à la culture geek et aux années 80, ce roman sait apporter une touche d'originalité à la bonne vieillle quête initiatique. On s'amuse constamment des clins d'oeil appuyés à tel film, telle musique, tel livre, les descriptions des tous premiers jeux vidéos ont de quoi donner à tout le monde de sérieuses envies de rétro-gaming et on se retrouve vite à rechercher les allusions inconnues et à découvrir des tas de trucs chouettes. Les personnages sont sympathiques et on évite bien des écueils même au niveau de la romance. Quant à l'histoire, elle est prenante, même si le rythme pèche un peu au bout de la première moitié. Je conseille vivement de s'installer pour lire ce bouquin quasiment d'une traite, ce qui évitera de prêter trop attention au style parfois maladroit ou lourdingue et permettra de s'absorber dans cette aventure par ailleurs tout à fait réjouissante.




18709559.jpgPrompt : Littérature d'Océanie
Titre : The Luminaries (Les Luminaires)
Auteur : Eleano Catton
Format : Roman
Mon avis : ❤❤❤❤
Nouvelle-Zélande, XIXe siècle. Des individus viennent du monde entier sur cette terre encore à demi-sauvage pour faire fortune autour du marché des chercheurs d'or. Dans ce contexte bien particulier, le destin d'une douzaine d'hommes se trouve étroitement lié par des affaires de trafic, de vengeance et d'amours déçues. Tout est narré un soir d'orage à Walter Moody, nobliau fraîchement débarqué, comme tant d'autres, en quête d'un nouveau départ. Mais il faudra des mois pour que les fils de l'histoire se démêlent et que justice soit enfin rendue…

Un roman fleuve, difficile à résumer et difficile à noter également. Je dois avouer l'avoir lu avec beaucoup d'intérêt, mais sans passion. Les personnages sont ciselés, nuancés, très humainement dépeints. Mais aucun ne m'a fait palpiter le coeur. C'est un livre qui donne l'impression d'avoir été tellement travaillé qu'il en a perdu la spontanéité nécessaire à le rendre vibrant. Malgré tout, quand on n'a jamais rien lu sur la Nouvelle-Zélande, surtout à cette époque, il en retranscrit l'atmosphère avec beaucoup de talent. J'ai aussi aimé la façon dont le récit est rythmé, en raccourcissant progressivement les parties et les chapitres et en détournant les résumés de début de chapitre pour les intégrer peu à peu à la trame narrative.
Je pense qu'il plaira à tous ceux aimant les romans historiques qui prennent leur temps et les intrigues semi-policières.




744091.jpgPrompt : Un livre avec un visage sur la couverture
Titre : Shock 1
Auteur : Richard Matheson
Format : Nouvelles
Mon avis : ❤❤
L'un des nombreux recueils de nouvelles de Matheson. Relativement peu de surnaturel et encore moins de SF dans ce recueil, qui n'est vraiment pas un must. Aucune nouvelle ne m'a déplu mais aucune ne m'a vraiment intéressée non plus, à l'exception de la seule que je connaissais déjà. Bon. Passons.



24545619.jpgPrompt : Un livre qui est une réécriture
Titre : Une Bible
Auteur :
Format : Livre illustré
Mon avis : ❤❤❤❤
Une réécriture des principaux épisodes de la Bible.

Très très beau livre, qui combine une belle écriture et les illustrations toujours surprenantes de Rébecca Dautremer. Celle-ci ne cède jamais à la facilité, trouve toujours un angle inattendu pour représenter des scènes universellement connues. La crucifixion est à mes yeux une de ses plus belles réussites.
Si par sa facture le livre est un coup de coeur, c'était néanmoins une lecture parfois lassante, malgré les efforts de l'auteur pour épurer les textes anciens et leur apporter une nouvelle jeunesse. J'ai trouvé le Nouveau Testament beaucoup plus réussi sur ce point, l'Ancien devenant très vite lassant du fait de la multitude des personnages et la récurrence des trahisons fraternelles, des vengeances divines et des épreuves endurées par le peuple hébreux.
Par ailleurs, je n'y connais pas grand-chose à la Bible mais je sais qu'il y a plus de femmes nommées que ça dedans. Elles n'ont pas forcément les meilleures histoires, mais j'ai ressenti péniblement leur absence, d'autant que celles qui restent sont essentiellement les "femmes fatales" emmenant les hommes à leur perte : Ève bien sûr, Dalila, Judith, Salomé. Il y a bien la Reine de Saba, Marie et Marie-Madeleine, mais bon. L'auteur a d'ailleurs choisi de garder l'interprétation selon laquelle Marie-Madeleine, Marie de Béthanie et la pécheresse n'étaient qu'une seule et même femme ; cela se tient puisqu'il veut apporter les clés pour comprendre l'art occidental et c'est quelque chose qu'on retrouve un peu partout en peinture, malheureusement c'est aussi faire un amalgame très malheureux qui ne laisse comme protagonistes femmes de son nouveau Nouveau Testament que la mère et la putain. Je trouve que quitte à réécrire un livre millénaire dont on a fait les pires usages, il aurait pu être bon de remettre quelques idées en place, mais ce n'était manifestement pas l'optique recherchée. Dommage.




pas de titrePrompt : Un livre avec un anti-héros
Titre : Lord of the Barnyard (Le Seigneur des porcheries)
Auteur :
Format : Roman
Mon avis : ❤❤❤❤
Il s'agit de rétablir la vérité sur l'homme qui devint une légende dans la ville fictive de Baker - pas une légende glorieuse, non, mais plutôt celle d'un criminel, d'un fou, d'un diable apparu de nulle part pour semer le malheur et le chaos au sein d'une bourgade jusque là (presque) sans histoires. Il s'agit d'expliquer comment, en l'espace de si peu de temps, tout a pu tourner à la catastrophe, et quels hideux secrets ont rendu John Kaltenbrunner prêt à tout pour obtenir sa revanche.

Ce roman fut une lecture étonnamment agréable (la première phrase ne le laisse pas présager). Le style est riche, le drôle se mêle sans cesse au tragique et on se laisser transporter dans ce trou du fin fond des États-Unis jusqu'à en avoir les narines remplies de l'odeur du crottin. Au bout de l'aventure, pourtant, mon ressenti est un tantinet mitigé.
Toute la première partie du livre se dévore avec le plaisir exaltant et légèrement masochiste qu'on a à descendre en luge une piste cabossée (oui, je suis allée à la montagne récemment). Mais tandis que les malheurs pleuvent sur John en continu, le récit, qui ne fait pas économie des effets d'annonce apocalyptiques, adopte un point de vue de plus en plus extérieur, qui me le rend de moins en moins touchant. Cet anti-héros n'est déjà plus qu'une créature lointaine (car mythique ?) lorsqu'on en arrive au final, sans doute épique, mais surtout interminable, la description du bordel général étant dressée jusqu'au moindre de ses détails saugrenus. Si j'ai apprécié l'effet recherché, j'ai trouvé son exécution poussive et j'ai fini par lire en diagonale un certain nombre des cent dernières pages.
Au bout du compte, si j'aime les histoires de vengeance pour la satisfaction jouissive qu'elles peuvent apporter, celle-ci m'a surtout laissé du dépit. Il m'a manqué, au fil du récit, deux ou trois notes d'espoir qui m'auraient rendu la désespérance plus poignante, le renoncement moins rapide, la fin moins vaine. C'est un livre que j'ai réellement aimé lire, mais dont l'arrière-goût m'est trop amer pour que je ne reste pas sur des regrets.




1886976.jpgPrompt : Science
Titre : La Formule préférée du professeur
Auteur : Yôko Ogawa
Format : Bande dessinée (comics)
Mon avis : ❤❤❤
Une mère célibataire travaillant comme femme de ménage est un jour employée par un client très particulier : un vieux mathématicien passionné par son domaine, mais qui des suites d'un accident de voiture n'a plus que 80 minutes de mémoire immédiate. Cela ne lui empêche pas de transmettre à la femme de ménage et à son fils le goût des sciences mathématiques et du travail intellectuel qu'elles représentent.

Ayant lu auparavant des nouvelles de cette auteure, je ne m'attendais pas du tout à un roman de ce type. Ogawa est douée pour les atmosphères et pour l'étrange, mais nous n'avons ni l'un ni l'autre ici. Quoique intéressant, le récit est assez plat et m'a laissée de marbre. J'ai aimé la façon dont on y parle des mathématiques et de son enseignement, et le portrait du vieux professeur est assez attachant, mais bien que je l'aie lu d'une traite, j'ai réussi à m'y ennuyer. Légère déception.




9782080720429_cm.jpgPrompt : Littérature jeunesse
Titre : Le Géant Yéous
Auteur : George Sand
Format : Nouvelle seule
Mon avis : ❤❤❤+
Un jeune homme raconte au narrateur comment, à force de persévérance et de dur labeur, il a vaincu son ennemi, le géant Yéous, qui avait rendu son père infirme et détruit sa terre.

Un genre de conte fantastique assez charmant, quoiqu'ayant le défaut sur la fin de vouloir dissiper les superstitions à grands coups de bondieuseries.




14202.jpgPrompt : Uchronie
Titre : Jonathan Strange and Mr. Norrell
Auteur : Susanna Clarke
Format : Roman
Mon avis : ❤❤❤❤❤
Des siècles auparavant, le nord de l'Angleterre était gouverné par le Roi Corbeau, un magicien au pouvoir absolu, mais aujourd'hui disparu. À présent, au XIXe, les magiciens ne font plus que des études théoriques à partir de livres, et il semble que toute magie concrète ait disparu d'Angleterre. Toute ? Pas tout à fait, puisque que le discret et antipathique Mr Norrell va faire preuve de ses talents et se rendre à Londres dans le but de s'impliquer dans la guerre contre Bonaparte. Il aura pour élève le génial (et bien plus sociable) Jonathan Strange, qui sera rapidement en mesure de dépasser son maître...

C'est un livre vraiment très long. Pas trop long : il se déroule sur une dizaine d'années et les grosses ellipses sont rares, donc on va réellement suivre l'évolution des personnages au fil du temps. Mais parce qu'il est dense et offre une atmosphère très particulière, il perd à être lu de façon trop morcelée. Pour apprécier pleinement ce livre, rien de tel qu'une bonne semaine de vacances en farniente ou, du moins, beaucoup de temps libre.
Malgré tout, c'était une aventure rare et formidable, un récit si foisonnant qu'il faut des notes de bas de page pour réussir à tout en dire. Je ne sais pas combien de temps l'auteure a mis à bâtir son univers, mais sa vision de la magie est saisissante et elle semble pouvoir raconter à l'infini les détails de chaque scène et toutes les anecdotes qui peuvent s'y rattacher. C'est assez fou. Et je trouve particulièrement fort qu'après un petit millier de pages de récit, on ait encore l'impression de n'avoir eu qu'un petit aperçu de toute ce que l'auteur a à raconter. J'en voudrais plus !
Les personnages ne sont pas archétypaux, mais au contraire tout en nuances. Chaque fois que l'on croit en détester un, il va nous rappeler qu'il est plus que la somme de ses défauts, et chaque fois qu'on croit adhérer totalement à un autre, il va trouver le moyen de nous contrarier. (Bon, il y en a quand même qu'on déteste vraiment beaucoup.)
Un livre à lire, définitivement, mais un livre exigeant. Serez-vous à la hauteur ? ;)




25472960.jpgPrompt : Littérature russe
Titre : Le Journal d'un fou
Auteur : Gogol
Format : Nouvelles
Mon avis : ❤❤❤
Toutes (?) les nouvelles, souvent fantastiques, que Gogol a écrites dans le cadre de Saint Pétersbourg.

Un peu déçue par ces nouvelles, au rythme souvent bancal, peuplées d'interminables descriptions qui donnent l'impression que l'auteur adore se regarder écrire là où le récit réclamerait de la concision, et généralement sans queue ni tête. Il faut vraiment vouloir les lire pour les longues déambulations dans les rues de Saint Pétersbourg et ne voir les histoires autour que comme des prétextes ; malheureusement ce n'est pas ce qui me botte et je n'ai pas accroché des masses, malgré l'humour omniprésent.




6325121.jpgPrompt : Littérature chinoise
Titre : Les Sentinelles des blés
Auteur : Chi Li
Format : Roman
Mon avis : ❤❤
Une femme introvertie, au tempérament effacé et conciliant, décide soudainement de partir à Pékin, contre l'avis de son mari, à la recherche de sa fille adoptive, dont elle est sans nouvelles depuis trois mois. Mais que sait-elle vraiment de la jeune fille qu'elle a élevée ?

Un court roman qui ne mène pour ainsi dire nulle part. Inutile d'attendre une issue satisfaisante car elle n'arrivera pas, tout tient à l'évocation des souvenirs de l'héroïne, comment petit à petit elle dessine son enfance et les circonstances tragiques qui l'ont menée à l'adoption de sa fille. La partie qui concerne ses recherches à Pékin m'a passablement énnuyée. Pas mon genre de livre.




pas de titrePrompt : Horreur / Thriller
Titre : Locke & Key (tomes 1 à 6)
Auteur : Joe Hill
Format : Bande dessinée (comics)
Mon avis : ❤❤❤+
Après l'assassinat de leur père, les trois enfants Locke démarrent une nouvelle vie dans l'ancienne demeure familiale. Ils ne tardent pas à découvrir que celle-ci cache des clés aux pouvoirs insoupçonnés... Mais des forces obscures tentent de s'approprier les artefacts magiques et ce, par n'importe quels moyens.

Un thriller efficace et inventif, très prenant pour une BD, mais qui manque à mes yeux d'un certain charme. L'histoire est parfois trop sombre, les dessins trop vilains. Heureusement, le rythme enlevé, les personnages attachants et le scénario bien construit compensent ces lacunes pour en faire un excellent divertissement.




23596976 (1).jpgPrompt : Un livre en rapport avec la neige et le froid
Titre : La Lune est blanche
Auteur : Emmanuel et François Lepage
Format : Bande dessinée
Mon avis : ❤❤❤❤
Après le succès de Voyage aux Îles de la désolation d'Emmanuel Lepage, aux îles Kerguelen, on a proposé aux frangins Lepage de réitérer l'aventure en Antarctique. Ils ont voulu faire cette fois une œuvre commune, mêlant dessin et photographie dans un album d'exception.

C'est magnifique. J'ai adoré l'insertion des photos de François Lepage dans les cases de bande-dessinée, c'était somptueux et toujours surprenant. Emmanuel Lepage a donné plus de place à l'histoire humaine de l'Antarctique qu'il ne l'avait fait pour les Kerguelen, ce qui était extrêmement intéressant.
Sur la fin, néanmoins, je dois avouer que le récit de ses tourments personnels me saoulait un peu. Trop de longueurs qui sont difficiles à justifier au niveau du dessin car les paysages d'Antarctiques sont à la fois monotones et difficile à rendre en images.
Néanmoins un très beau récit de voyage, à se procurer sans hésitation.




11416086.jpgPrompt : JOKER
Titre : A Stolen Life
Auteur : Jaycee Dugall
Format : Récit autobiographique
Mon avis : ---
Il s'agit du témoignage d'une jeune femme, enlevée à l'âge de 11 ans par un pervers sexuel qui, avec l'aide de sa femme, l'a séquestrée pendant dix-huit ans et l'a rendue mère de deux enfants.

Ma déception en commençant ce livre (rencontré par hasard) a été immédiate : il est tout de suite évident que cette jeune femme ne sait pas comment on écrit un récit, encore moins un livre, et que nous n'allons avoir droit qu'à quelque chose de très plat et assez décousu. Cela étant, difficile de le lui reprocher : non seulement son éducation s'est arrêtée à onze ans, mais quelle autre prétention a-t-elle que de nous raconter son histoire ? Devrions-nous nous outrer de ne pas être suffisamment diverti par le récit de ses souffrances ? C'est une position assez inhabituelle pour un lecteur. Cela soulève des questions et des doutes. Pourquoi est-ce que je lis ça ?
Ma motivation initiale était de comprendre : comprendre comment on peut vivre dix-huit ans en captivité, comment on y survit, comment un homme peut infliger ça à quelqu'un pendant autant de temps. Finalement, j'ai continué de lire en me disant que cette absence totale de « glamourisation » du crime et de ses protagonistes apportait une forme de recul pas forcément superflu à l'époque où l'on se passionne pour l'esprit fou de criminels imaginaires tels que Dexter ou Hannibal.

Malgré tout, je reste mitigée par cette expérience, justement parce que ce livre semble avoir été écrit trop vite ou trop tôt pour offrir un véritable recul. Le récit reste plus factuel qu'émotionnel, n'analyse pas grand-chose, livre très peu des conclusions auxquelles son auteur a pu arriver en thérapie, donc pour ce qui est de comprendre, c'est parfois un peu faible. On a assez un bon aperçu de l'homme qui l'a enlevée, mais on ne comprend que par déduction l'emprise qu'il a pu avoir sur elle et son état d'esprit à elle. Il faut savoir qu'à aucun moment Jaycee n'a essayé de s'enfuir. Au début, c'était tout à fait impossible, certes, mais par la suite, lorsque que son kidnappeur s'est fait moins méfiant, elle n'a jamais rien tenté. Outre son jeune âge et son tempérament certainement assez docile, cela implique qu'il avait déjà brisé quelque chose en elle. Elle parle de maltraitance verbale, mais ne rédige pas ce qu'il a véritablement pu lui dire, donc tout cela reste assez confus. Elle a passé 18 ans à ne pas pouvoir verbaliser ses émotions et le malheureux résultat est qu'elle semble avoir tout à fait perdu la faculté de les retranscrire. Les extraits de journal qu'elle insère dans le récit laissent entrevoir une jeune femme en proie aux affres de la dépression, maladie qui n'aide pas à la prise en main. Mais en l'absence du regard intime de l'auteur sur sa propre passivité et de son ressenti à l'état vif, il est difficile de ne pas être perplexe devant un tel manque de combativité.
En dépit des défauts de la narration, il faut reconnaître qu'on a bien une "histoire vraie" : des victimes sans gloire, des criminels minables. C'est la triste réalité. Par ailleurs, je ne peux nier que ce livre m'a beaucoup fait réfléchir et pas mal ébranlée, je n'ai pu m'empêcher d'en parler autour de moi tout au long de ma lecture. Ce n'est donc pas quelque chose que je regrette d'avoir lu, mais je ne peux pas le recommander. C'est une expérience qu'il faut vouloir s'infliger.




25256423.jpgPrompt : Littérature d'Europe de l'Est
Titre : La Fabrique d'absolu
Auteur : Karel Čapek
Format : Roman
Mon avis : ❤❤❤❤
Un inventeur conçoit une machine capable de produire une énergie formidable et entièrement propre par l'annihillation du charbon. Formidable ! Seul petit problème : la destruction de la matière libère l'essence divine qui s'y trouvait enfermée, et tandis que le monde entier s'équipe de son Carburateur, une vague de foi aveugle se met à frapper tous ceux qui s'en approchent.

Ce petit roman de SF tchèque presque centennaire est étonnamment facile à lire et délicieusement satirique. Tout le monde est tourné en dérision dans la plus grande bonne humeur et avec une justesse désopilante. Au final je me suis marrée de bout en bout. C'est difficile d'en faire un coup de coeur car ce n'est pas un livre qui parle au coeur, tant qu'à l'esprit et aux zygomatiques, mais c'était une très bonne lecture.




3950967.jpgPrompt : Fantasy
Titre : The Tales of Beedle te Bard (Les Contes de Beedle le barde)
Auteur : J. K. Rowling
Format : Nouvelles
Mon avis : ❤❤❤+
Pas vraiment besoin de le présenter, hein, ce petit bouquin. Je l'ai acheté à sa sortie mais je ne l'avais jamais lu. Oui, oui, bon. Maintenant c'est fait :D

Je l'ai trouvé vraiment sympa. Les contes sont chouettes et les commentaires de Dumbledore m'ont emplie d'une douce nostalgie. Replongée agréable dans l'univers d'Harry Potter ^^




16143347.jpgPrompt : Un livre conseillé par un ami
Titre : We Were Liars (Nous les menteurs)
Auteur : E. Lockhart
Format : Roman
Mon avis : ❤❤❤❤
Une riche famille. Un île privée. Un père, roi de son petit monde. Ses trois ravissantes filles, comme dans les contes. Et leurs enfants.
Dans cet univers privilégié, les problèmes de la vie réelle n'existent plus. Du moins, en apparence…
Mais quelque chose s'est passé il y a deux ans. L'héroïne du récit a failli mourir. Elle ne se rappelle pas ce qui s'est passé. Ses cousins refusent de lui répondre. On la tient à l'écart de quelque chose, mais elle ne sait pas quoi. Cet été, pourtant, la vérité va enfin ressurgir.

C'est un roman qui me laisse une impression mitigée. Il est vraiment bien ficelé et se dévore, les tenants et aboutissants de l'intrigue sont dévoilés avec un tempo parfait. On est entraîné, fasciné, et on attend une chute énorme.
Malheureusement, la chute m'a déçue. Elle est forte… mais je l'ai trouvée facile et dénuée d'originalité. C'est le genre de chute qu'avaient tous les bouquins que je lisais ado, ceux de R. L. Stine et de Christopher Pike, une chute que je trouve extrêmement typique des histoires à la mode à la fin des années 90. Du coup je pensais vraiment que ce serait autre chose et j'ai ressenti une bonne déception. Un petit coup de "tout ça pour ça".
Pour qui n'aurait pas trop lu ce genre de romans avant, c'est un bouquin à recommander, irréprochable dans son exécution. Pour les autres, je conseille d'y entrer avec la nostalgie des lectures de jeunesse.




Manquent les catégories visage et Océanie, ainsi qu'une à mon nom :)

Date: 2015-08-03 05:03 am (UTC)
From: [identity profile] flo-nelja.livejournal.com
Tags ajoutés !
Yeah, je suis contente que tu aies aimé Jonathan Strange et Mr Norrell. Sinon, tu as fait une erreur de couper-coller pour l'auteur de Dialogues de bêtes, et aussi, j'ai de plus en plus envie de lire "La fabrique d'absolu"

Profile

Pour lire en long, en large, et en diagonale

April 2017

S M T W T F S
      1
23456 78
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30      

Most Popular Tags

Style Credit

Expand Cut Tags

No cut tags
Page generated Aug. 21st, 2017 11:02 pm
Powered by Dreamwidth Studios